www.portail-pierrefitte-sur-loire.com

Nous sommes le 18-07-2018 et il est 19:57

  • RECHERCHER
  • Vous recherchez un commerce, un service, un restaurant .....

Retrouvez toutes les informations sur la ville de Pierrefitte sur loire. l'histoire de la ville, et quelques informations sur la population, la localisation géographique, ...
Guide des restaurants de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide des hébergements de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide ventes directes producteurs de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide des services et numeros utiles de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide des artisans de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide des associations de la ville de Pierrefitte sur Loire
Guide des services et numeros utiles de la ville de Pierrefitte sur Loire
      Portail Pierrefitte sur Loire --> informations sur la ville de Pierrefitte sur Loire --> Le Perré des Boisseaux

Le Perré des Boisseaux

Sur cetta page vous retrouvez quelques informations sur la ville de Le Perré des Boisseaux

Le Perré des Boisseaux

 

 L’histoire du Perré des Boisseaux : Sur les traces de Jean Clément

L’histoire du Perré des Boisseaux : Jean Clément, historien de Pierrefitte, la connaissait mieux que quiconque. C’est avec un sentiment d’émotion que j’ai découvert aux archives de Moulins les documents qu’il a dû consulter et qu’il nous a relatés avec la rigueur de l’historien et le talent de l’écrivain. Le Perré des Boisseaux est le fruit d’une tumultueuse relation entre la Loire fière et sauvage et le peuple de Pierrefitte, relation qui se perd dans la nuit des temps.

L’histoire du Perré des Boisseaux remonte au début du 19ème siècle sous la forme d’un document d’archive daté du 19 septembre 1819 fixant à 1/3 la contribution des riverains aux travaux de « garantie » de la rive gauche de la Loire : « … Les riverains contribueront en proportion du danger plus ou moins grand auquel ils sont exposés, ainsi que en fonction du rôle des impositions et de toutes autres considérations que la sagesse pourra « lui » (le Préfet : ndr) suggérer… ».

C’est une pétition des riverains des Boisseaux, en date du 4 novembre 1841 adressée au Ministre des Travaux Publics, sous couvert du Maire de Pierrefitte sur Loire et co-signataire, Monsieur Barrois de la Treiche, qui déclenche la décision de la construction du Perré. Le style de la missive est tout à la fois très dramatique (« …ce fleuve destructeur qui est arrivé à une distance de quatre vingt mètres du hameau des Boisseaux et qui s’en approche avec une vitesse effrayante, l’aura bientôt détruit… ») et étonnamment, pour notre époque, respectueux (« …Se confiant en votre sollicitude habituelle, ils - les signataires, ndr - vous prient d’agréer d’avance l’expression de toute leur reconnaissance et les sentiments de respect et de reconnaissance avec lesquels ils sont, Monsieur, vos très humbles et très obéissants serviteurs… » !!). Les travaux, dont l’adjudication est octroyée « au sieur RIX », démarrent au printemps 1842, pour s’achever à l’été 1845. La « défense » du Perré couvre 1800m de la rive gauche de la Loire entre les Cornus et la zone dite du Rio, qui constitue à présent une sorte de trop plein et qui était, à l’époque, une porte d’entrée largement ouverte aux assauts de la rivière. C’est dans cette zone que l’on devine encore aujourd’hui la présence du Perré, presqu’entièrement envahi par la végétation et recouvert des limons de la Loire : son rôle protecteur est cependant en partie préservé. Le coût total des travaux, qui ont nécessité un volume de terrassement de 9635 m3, s’élève à environ 41500 francs or dont 10000 francs à la charge des riverains. Pour la petite histoire, l’un des propriétaires riverains signataires de la pétition de 1841, « sieur Bonnet ainé », n’avait pas encore réglé sa dette en 1852 et en avait directement appelé à « Monseigneur le Prince Président de la République », Napoléon III, pour en obtenir la remise.

 

Le Perré des Boisseaux : Une parfaite illustration de l’évolution de nos institutions territoriales.

 

L’histoire du Perré aurait pu se poursuivre sous la pression des assauts de la Loire et de ses crues dévastatrices, à l’origine de multiples pétitions des riverains des Boisseaux, la dernière archivée en date du 24 septembre 1860 et toujours diligentée par le Maire de Pierrefitte sur Loire, Monsieur Barrois de la Treiche. Ces pétitions ont débouché sur d’imposants projets de restauration et d’extension du Perré, qui ont tous obtenu le soutien financier de l’état mais qui n’ont pu aboutir en raison de la « défaillance » des riverains, dans l’incapacité d’honorer leur quote-part du financement, à savoir un tiers du coût des travaux. L’histoire du Perré des Boisseaux nous permet de mesurer aujourd’hui le chemin parcouru par nos institutions territoriales et de juger avec le recul de l’histoire de leur évolution vers d’avantage de solidarité mais également de complexité. A l’époque de la construction du Perré des Boisseaux, le maire de Pierrefitte, représentant des communautés locales telle que celle des Boisseaux, était pratiquement le seul interlocuteur de l’état centralisateur dont la parole était portée par le tout puissant préfet, objet de toutes les sollicitudes et inspirant le plus profond respect. Un projet de l’ampleur du Perré, qui aurait aujourd’hui engagé la responsabilité conjointe de l’état, de la région, du département et des collectivités locales, ne voyait le jour que sur la base de l’engagement solidaire de l’état et …des riverains, sans autre échelon intermédiaire de solidarité. Nos Institutions territoriales se sont depuis considérablement renforcées : gageons que la réforme en cours, certes nécessaire pour en améliorer le fonctionnement actuel devenu parfois trop complexe et source de gaspillages, ne reniera pas les progrès accomplis en matière de responsabilités partagées et solidaires.

 

Le Perré des Boisseaux aujourd’hui : Un bien précieux pour Pierrefitte

 

Le Perré des Boisseaux constitue une infrastructure indispensable aux populations riveraines : son rôle de protection ne s’est pas démenti jusqu’à ce jour. La pérennité de cette protection ne pourra être conservée que si les services techniques compétents de l’état s’en assurent régulièrement. Les seules interventions actuelles se bornent aux initiatives locales de la Mairie de Pierrefitte qui fait appel chaque année aux chantiers d’insertion pour maîtriser la végétation envahissante. Le Perré est en outre indissociable de l’histoire de Pierrefitte, dont il constitue un élément du patrimoine qu’il s’agit de préserver impérativement. En ces temps où le tourisme vert ne cesse de se développer en France, le Perré des Boisseaux devra être vu comme un complément de valeur aux autres attractions touristiques de Pierrefitte (canal, plan d’eau, voie verte). En bref le Perré des Boisseaux constitue à la fois un ouvrage d’art indispensable à la « défense » de notre commune, un élément du patrimoine intimement lié à l’Histoire de Pierrefitte et un atout touristique de choix.

Les signataires de la pétition du 4 novembre 1841
transmise au Ministre des Travaux Publics
par le Maire de
Pierrefitte sur Loire :
Barrois de La Treiche
(encadré en rouge).



 

Plan général du
Perré des Boisseaux,
d’après un document d’archive de 1847

 


Pierre Viktorovitch

 

Pierrefitte sur Loire



Page d'accueil du portail ville de Pierrefitte sur Loire

Histoire et informations sur la ville de Pierrefitte sur Loire

Annuaire des commerces, services, administrations de la ville de Pierrefitte sur Loire

Guide des bonnes adresses de Pierrefitte sur Loire

idées cadeaux de  Pierrefitte sur Loire

Immobilier Pierrefitte sur Loire - Vente et location

Voitures d'occasion sur Pierrefitte sur Loire

Photos de Pierrefitte sur Loire

Programme cinema de Pierrefitte sur Loire

Plus de services sur Pierrefitte sur Loire